Observatoire Astronomique du Colegio San José

Le Colegio San José a été fondé à Buenos Aires, Argentine, en 1858 par des prêtres catholiques d'origine basque française, appartenant à la Congrégation du Sacré Cœur de Jésus de Betherram.  Il est placé au centre-ville (2455, rue Bartolomé Mitre), occupant presque un hectare au quartier de Balvanera.  Vers 1870, un belvédère de cinq étages a été construit au milieu de l'ensemble de bâtiments. Sa hauteur ne serait pas définitive. En 1913, à l'occasion de la construction de la salle des fêtes du lycée, on a décidé d'ajouter trois étages supplémentaires à la tour pour compléter sa taille actuelle. Puis on a installé un observatoire astronomique à l'étage supérieur.

Le télescope a été construit à Paris par Mailhat, et transporté par bateau en Argentine. Installé sous une coupole de 4 mètres de diamètre, l'équatorial astrographique, aux lentilles d'épaisseur moyenne de 127 millimètres de diamètre, est devenu l'outil d'une activité féconde de recherche et d'enseignement de l'astronomie pour de nombreuses générations d'élèves, aussi bien du lycée que de l'Université de Buenos Aires. Un petit télescope Breton aux lentilles de 80 millimètres, sur un support mobile alt-azimutal, en a été un complément essentiel. 

En 1982, après plus de dix ans d'abandon, l'observatoire a été réaménagé par des élèves de la dernière année du lycée, guidés par leur professeur de physique.  Aujourd'hui, ceux qui sont déjà ingénieurs et licenciés, travaillent en amateur à de nombreuses branches de l'astronomie et donnent des leçons aux élèves du lycée et au public en général. Ils organisent aussi les visites de bien d'autres institutions éducatives. Habituellement des soirées spéciales d'observation ont lieu lors de certains évènements astronomiques importants. Pour améliorer la capacité d'observation, on a ajouté un télescope Meade LX-10 et une caméra CCD SBIG ST-7 aux instruments permanents. Parmi les installations annexes de la tour, on doit remarquer la salle de classe, pouvant accueillir 12 élèves, et un petit musée où on garde les instruments astronomiques hors d'usage.